Troubleyn | Jan Fabre

Ange de la mort

Ce spectacle théâtral particulier est formellement conçu au départ d’une installation vidéo : quatre écrans monumentaux sont disposés symétriquement en carré autour d’un petit podium. Le public se trouve à l’intérieur de cet espace, ainsi que le saxophoniste Eric Sleichim et un performeur, dont le rôle est tenu en alternance par la danseuse Ivana Jozic et l’acteur Jan Decorte, tous deux habitués des productions de Fabre. Par la langue et le geste, le performeur engage la confrontation avec la musique et avec William Forsyth, le célèbre chorégraphe qui apparaît dans les projections, et à qui cette pièce est dédiée. Forsyth est à demi-nu, et danse tel « un ange de la mort » dans le musée anatomique de Montpellier, parmi des crânes et des parties de corps conservées dans du formol. Fabre écrivait déjà en 1996 le texte « L’ange de la mort », qui présente Forsyth. « Le monologue pour un homme, une femme ou un hermaphrodite », inspiré par Andy Warhol, contient de nombreuses idées concernant l’authenticité et l’immortalité des icônes déjà traitées par Fabre dans sa trilogie du corps. Cela fait de ce spectacle une rencontre entre trois esprits : Warhol, Forsyth et Fabre lui-même, étant donné que les fascinations personnelles de Fabre, telles que la métamorphose, la beauté du sexe, la double identité et la contradiction de la condition d’artiste sont également prises en compte.  

Credits
»


conception, mis-en-scènes et textes Jan Fabre chorégraphie Jan Fabre, Ivana Jozic performer Ivana Jozic composition (et live-représentation) (bariton sax et electroniques) Eric Sleichim performer du film William Forsythe technique  Geert Van Der Auwera, Jelle Moerman location du film Musée d'Atanomie (Montpellier, France) production Troubleyn/Jan Fabre (Anvers, Belgique) coproduction deSingel (Anvers, Belgique) remerciements spéciaux au Bloet vzw, Jan Vrints & Roger Leclercq (camera du film), Jan Decoster (editeur du film), Miet Martens (assistante de Jan Fabre pour le film), Gert Wuyts (son du film), Side One Posthume Théâtre. Le texte de Ange de la mort de Jan Fabre est edité par  l'Arche Editeur, Paris (1996) première 02.10.2003, Pontedera

Images


 
 
 


close